Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le départ des troupes américaines : une demande des habitants d'Okinawa

Par María Josefina Arce

Entre 70 et 90% des habitants d'Okinawa demandent le départ de cette île des troupes étasuniennes. Cependant les États-Unis et les autorités locales proposent de transférer la base militaire de Futenna dans la zone nord de ce territoire.

L'endroit choisi est un terrain gagné à la mer dans la localité d'Henoko, une région du nord de cette île avec un écosystème protégé.

La décision a soulevé un vaste mouvement de rejet. Y compris parmi de prestigieuses personnalités internationales, car les dégâts provoqués à la population et à l'environnement par les enclaves militaires à Okinawa sont bien connus.

La base de Futenma, qui occupe presque 480 hectares, est située au centre urbain de la localité de Ginowan, qui a 94000 habitants. Elle est donc entourée de logements et d'immeubles publiques. Les citoyens se plaignent du bruit et craignent d'éventuels accidents.

Le transfert de cette base très polémique est en suspens à cause d'une forte opposition de la part d'hommes politiques et de la population locale, qui veut le retrait de la base étasunienne de l'île, pas un changement d'endroit.

Les enclaves militaires dans cette île japonaise qui abrite plus de la moitié des près de 48.000 soldats des États-Unis, détachés au Japon, ont non seulement causé des dommages à l'environnement, mais sont à l'origine d'un haut niveau de violence sexuelle et de délinquance.

Le viol et l'assassinat en septembre 1995 d'une fillette de 12 ans par 3 soldats étasuniens est encore frais dans la mémoire collective.

À cela vient s'ajouter le fait que des lieux historiques comme les ruines des 6 forteresses Gusuku, déclarées Patrimoine de l'Humanité, sont menacés par la présence des troupes nord-américaines.

Ces derniers jours, des révélations ont été faites sur les essais d'armes biologiques réalisés par Washington, dans des rizières d'Okinawa début 1960.

L'agence Kyodo est d'avis que les essais ont été réalisés à plusieurs reprises entre 1961 et 1962, lorsque la préfecture d'Okinawa était encore sous domination étasunienne.

Les États-Unis ont éparpillé de souches de champignons nocifs dans des plantations de riz pour savoir les affectations qu'ils causaient à la production de ce céréale.

Le départ d'Okinawa des troupes étasuniennes est donc une revendication juste de ses habitants, qui voient leur territoire occupé par des étrangers, qui sont une menace quotidienne y compris pour leurs vies.

 

Edité par Tania Hernández
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

5866058

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 2630
  • Aujourd'hui: 1655
  • En ligne: 106
  • Total: 5866058