Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

L’Europe brûle

Par Guillermo Alvarado

Les feux de forêts ravagent l’Europe depuis quelques années déjà mais jamais comme cet été, plusieurs pays méditerranéens du vieux continent n’avaient enduré une telle vague de ces incendies. A tel point, que des spécialistes ont étiqueté ces feux de forêt comme de nouveau type. Ils s’accordent à indiquer que ce phénomène est provoqué, dans une large mesure, par le changement climatique et que la communauté internationale n’est pas encore à même de lutter d'une manière efficace contre ses effets.

Après les feux de forêt qui ont ravagé quelque 40 mille hectares de bois et causé 64 morts au Portugal, les appels d’alerte ont levé le ton et mis en garde la communauté internationale du fait qu’il s’agit d’un type de catastrophe différent qui requiert de nouveaux modèles pour sa prévention et son contrôle.

Marc Castellnou, responsable du GRAF, (unité spécialisée dans l'analyse du feu et du contre feu) et l’un des principaux experts en Europe, a assuré que le détonnant de ces incendies est lié à l’accumulation de températures par-dessus la moyenne habituelle, depuis des années déjà. Cela provoque un stress dans les bois et change la manière dont la végétation risque de brûler.

Ces dernières décennies, des experts et des scientifiques ont mis au point des modèles mathématiques pour caractériser et typifier les feux de forêts afin de prévoir, de la meilleure manière possible, leur comportement et où doivent être concentrés les efforts.

Mais il arrive que maintenant ces modèles ne sont plus valables pour ces nouveaux désastres causés par le changement climatique et il faut donc tracer des stratégies différentes, établissant au départ la reconnaissance du fait que le réchauffement global n’est plus une hypothèse mais une réalité.

En plus des feux de forêts enregistrés au Portugal, il y a quelques jours seulement, dans le Sud de la France, des milliers d'hectares de bois sont littéralement partis en fumée à cause des feux qui ont éclaté presque simultanément en plusieurs points du Midi, notamment dans les département du Var, des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, ainsi qu’à Corse.

On estime entre 10 mille et 12 mille le nombre de personnes qui ont dû être évacuées et les dommages sont nombreux dans une des régions françaises qui accueillent le plus grand nombre de vacanciers notamment pendant l’été.

Les sapeurs pompiers ignorent encore les causes du désastre mais tout comme leurs collègues portugais, ils ont indiqué deux variantes fondamentales : la sécheresse prolongée et le comportement inusuel des vents, les deux liés à la question climatologique.

Le système européen d’information sur les feux de forêt a fait savoir que cette année, 677 feux ont éclaté sur tout le territoire de l’Union Européenne. Une augmentation alarmante. Entre 2008 et 2016, le bloc comptabilisait 215, bien moins que la moitié.

Aujourd’hui les pays du bassin de la Méditerranée sont les plus touchés mais les spécialistes augurent que dans l’avenir, l’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas, le Danemark et la Suisse risquent d’être endommagés.

La cause? Le changement climatique, qui provoque des saisons d’été chaque fois plus prolongées et aussi plus chaudes et sèches.

Seuls des esprits très obtus peuvent se refuser à reconnaître ce qui est d’ores et déjà un fait : le climat a changé et le responsable est l’être humain. Bon, certains êtres humains qui, dans divers points du monde ont fait de la consommation à outrance un mode de vie. Un modèle qui maintenant menace la survie de l’humanité, la leur comprise.

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

4079481

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3691
  • Aujourd'hui: 1000
  • En ligne: 196
  • Total: 4079481