Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

La Corée:des raisons pour l'optimisme

Après une année 2017 très tendue dans la Péninsule Coréenne qui semblait nous conduire à une guerre de grandes proportions même nucléaire, les premiers mois de cette année et surtout ces derniers jours ont été riches un événements qui nous permettent d'être optimistes au sujet de la possibilité d'une solution négociée et pacifique dans cette région turbulente de la planète. 

Juste quand le langage agressif de certains des acteurs de ce drame, en particulier l'imprévisible président des États-Unis, Donald Trump, poussait vers la détonation du conflit, le gouvernement de la République Populaire Démocratique de Corée a pris l'initiative pour faire baisser la température.

Le sport a été le véhicule adéquat pour faire les premiers pas qui ont été acceptés immédiatement par la Corée du Sud et c'est ainsi que les deux pays ont défilé ensemble, sous un drapeau symbolique, au cours de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Hiver qui se sont déroulés dans la ville de Pyeongchang.

L'occasion a été propice pour un rapprochement de haut niveau qui a débouché sur l'annonce, ultérieurement, d'une rencontre entre les deux présidents, Kim Jong-un, du Nord et Moon Jae-in, du Sud..

Pendant la semaine, les événements se sont accélérés.

Il y a eu d'abord une visite effectuée avec une grande discrétion par Jong-un à Beiging, où il s'est entretenu avec le président chinois Xi Jinping. C'était le premier voyage à l'étranger du leader nord-coréen depuis qu'il a assumé son poste et sa destination renferme un grand symbolisme.

La Chine et la Russie ont été des facteurs fondamentaux pour le maintien de l'équilibre et pour éviter un dénouement violent dans la péninsule, surtout quand les États-Unis ont haussé le ton de leurs agressions au-delà de ce qui est permis dans le langage diplomatique.

Mais le plus important est arrivé sans aucun doute jeudi, quand les deux parties ont annoncé que le sommet entre Kim Jong-un et Moon Jae-in se tiendra le 27 avril dans le village frontalier de Panmunjom.

Ce sera la troisième rencontre au plus haut niveau entre les deux pays depuis la fin de la guerre, en 1953 et si elle a les résultats que nous attendons, elle entrera dans l'histoire comme le début de la fin des tensions dans une péninsule au climat froid mais avec une température politique au bord de l'ébullition.

S'il en est ainsi, le président Trump n'aura d'autre alternative qu'agir conforme aux temps nouveaux quand se produira la réunion décidée avec le chef d'état de la Corée du Nord, prévue début-mai.

Il y a un autre élément important et c'est la visite que terminera demain à Pyongyang le président du Comité International Olympique, Thomas Bach, qui a abordé avec les autorités locales la coopération pour impulser le sport et l'entraînement des athlètes en vue des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Bien qu'il reste d'autres zones de turbulences politiques et militaires dans le monde, il s'agit, sans aucun doute d'un soupir de soulagement, d'une trêve que nous voudrions bien voir aboutir à la paix définitive pour le bien des peuples et, pourquoi pas, pour garantir la survie de notre espèce. Qu'il en soit ainsi!

 

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6155422

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3632
  • Aujourd'hui: 3151
  • En ligne: 115
  • Total: 6155422