Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Wall Street se dégonfle ?

Le marché financier le plus grand de la planète, situé dans la célèbre rue Wall Street, de New York, plus connu en réalité par Wall Street, a vécu une semaine infernale et vendredi dernier ses principaux indicateurs montraient les pires résultats de ces derniers temps.

Selon les nouvelles parvenues depuis Wall Street, l’indicateur industriel Dow Jones s’est effondré plusieurs fois et il a fermé avec une perte de 6,8 % ce qu’on ne voyait pas depuis octobre 2008 lors de la grande crise financière mondiale qui a détruit de nombreuses fortunes et qui a laissé, littéralement dans la rue, des dizaines de milliers de personnes après l’effondrement du marché immobilier.

Mais ce n’est pas le seul signal négatif de l’économie étasunienne car les indices de Standard & Poors et le NASDAQ ont baissé, de 7 et de 8,3 %, respectivement.

Plusieurs analystes considèrent que la cause d’une telle situation est la décision de la Réserve Fédérale d’élever d’un quart de point les taux d’intérêts qui sont passés de 2,25 à 2,5 %.

Cela a une double signification. D’une part, cela signifie la fin de l’argent bon marché sur le marché financier et d’autre part, l’élévation de la dette accumulée en ce moment.

Un quart de point de plus d’intérêts peut sembler peu, mais quand on l’applique à des capitaux de billions de dollars, la somme est considérable et capable de faire peur aux investisseurs et aux chefs d’entreprise qui vivent des crédits.

D’autres experts indiquent que la situation est beaucoup plus compliquée qu’une simple hausse des

taux d’intérêt. C’est l’avis de Peter Schiff, un courtier très connu et directeur exécutif de l’Euro Pacific Capital.

Cité par l’agence de presse Reuteurs, Peter Schiff a assuré que l’économie étasunienne pourrait être en train d’imploser et cela entraînera un grand nombre de problèmes.

Selon ce spécialiste, les politiques financiers ont couvert jusqu’à présent des situations difficiles et maintenant les marchés commencent à chanceler ce à quoi vient s’ajouter une dette beaucoup plus chère.

Autrement dit, ils sont en train de faire crever une grande bulle financière et, une fois de plus, les choses peuvent échapper au contrôle, comme cela est arrivé il y a une décennie.

L’agence de presse spécialisée en finances et en économie, Bloomberg a publié samedi que le président des États-Unis Donald Trump serait en train d’envisager la destitution du directeur de la Réserve Féderale, Jerome Powell, ce qui signifierait le début d’une grande crise.

Ajoutons à cela les déclarations de l’assesseur commercial de la Maison-Blanche, Peter Navarro, à savoir, que les États-Unis et la Chine pourraient ne parvenir à aucun accord à la fin de la trêve de 90 jours dans leur guerre commerciale, plus les conséquences de la fermeture partielle du gouvernement étasunien faute d’argent et l’on pourrait alors presque dire que la table est servie pour assombrir les festivités de Noël et de fin d’année de spécialistes et de magnats parmi lesquels se trouvent, ne l’oublions pas le propre Donald Trump.

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

5664078

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3697
  • Aujourd'hui: 3368
  • En ligne: 171
  • Total: 5664078