Logo Radio Habana Cuba

Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Les États-Unis : Paradis avec des armes à feu ?

par  Nicanor León Cotayo

Précédé d'une longue chaîne de faits sanglants, le tourisme aux armes à feu triomphe maintenant aux États -Unis.

La plus récente tragédie s'est produite en Arizona, où une fillette de 9 ans a tué par accident son professeur de tir.

Elle l'a fait avec une puissante mitrailleuse Uzi, alors qu'elle était à côté de la victime, Charles Vaca, âgé de 39 ans, ex membre des Forces occupantes en Irak et en Afghanistan.

Une semaine à peine après cette tragédie, la multimillionnaire Association Nationale du Rifle (NRA, pour son sigle en anglais) a envoyé un message où elle propose des façons pour que les enfants « puissent s'amuser dans un champ de tir ».

L'initiative est venue de la compagnie qui fabrique les armes Smith & Weson, qui la patronne et l'encourage.
L'agence espagnole EFE a signalé que la polémique n'a pas tardé à résonner deux jours après le drame arrivé en Arizona.

Le malaise éveillé dans l'opinion a été si grand que l'annonce a été effacée du site Web, mais des suggestions peuvent être vues encore dans le site féminin de nouvelles Women’s Outdoor News. 

Elle avait été rédigée peu avant la mort du professeur Charles Vaca dans le champ de tir «  Balles et Hamburgers ».

Certains veulent justifier les faits citant des experts qui seraient d'avis que la fillette aurait dû apprendre à tirer avec une arme de tir à tir et pas avec une mitrailleuse.

La nouvelle commotion a réouvert le débat sur l'essor du tourisme aux armements aux États- Unis .

La majorité de réseaux sociaux a considéré l'encouragement à la fréquentation des champs de tir par les enfants comme « imprudente, grotesque et déplacé ».

Le journal Las Americas a fait savoir que les autorités ne présenteront aucune charge concernant ce fait, qu'elles considèrent comme un «  incident industriel ».

De nombreuses interrogations surgissent sur les possibilités d'arriver à contrôler ce dangereux commerce.

Il sera impossible de le faire tant que le vrai pouvoir sera fondamentalement entre les mains de puissantes corporations qui ont une portée internationale, du Pentagone, des services spéciaux et le lobby juif.

Un exemple parmi de nombreux autres le corrobore.

A la fin du siècle dernier, la multimillionnaire Association Nationale du Rifle s'en est pris au président William Clinton.


La raison ? Il a mis un frein, dans les années 90 à la vente de puissants fusils dans les magasins.

La querelle Clinton-NRA est allée si loin que le premier lors d'une visite en Europe a accusée cette association, devant des journalistes, d'acheter le vote de membres du Capitole pour imposer ses diktats.

Les plus récentes données situent le nombre d'affiliés à la NRA à quatre millions et demi.

L'Association, dont l'ex président républicain George Bush (père) a été l'une de figures les plus remarquables, constitue le lobby le plus important en faveur de la possession d'armes.


C'est avec une arme que le professeur de tir et vétéran survivant des enfers de l'Irak et de l'Afghanistan , a été abattu accidentellement par une fillette de 9 ans.


Clinton n'a pas pu l'éviter.
 

Edité par Peio Ponce
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

8301052

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 6668
  • Aujourd'hui: 4681
  • En ligne: 235
  • Total: 8301052