Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Les Étasuniens se voient dans l’impossibilité de profiter du tourisme de santé à Cuba.

Par María Josefina Arce

À l'échelle internationale notre pays est reconnu par les progrès faits dans le domaine du tourisme de paix, de santé et de sécurité, favorisé par un excellent système de services médicaux qui a permis d’enregistrer des indices comparables à ceux des pays développés.

Cuba possède des centres spécialisés dans le traitement de plusieurs maladies. C’est pourquoi nous pouvons offrir une bonne attention aux patients les plus exigeants, ce qui a récemment été mis en exergue par le journal étasunien The New York Times.

Le prestigieux quotidien met l’accent sur le fait que des milliers d’étrangers se rendent à Cuba chaque année pour suivre des traitements par le biais de la modalité de tourisme de santé, ce qui leur permet de bénéficier de services et des opérations moins chers, qui parfois n’existent pas dans leurs pays.

Il faut remarquer que même les toxicomanes ou les alcooliques considérés comme des cas sans solution dans leur pays sont soignés à Cuba dans une ambiance naturelle agréable et calme, ce qui est essentiel pour leur rétablissement.

Cependant les citoyens étasuniens n’ont pas accès à ces opportunités, car le cruel et unilatéral blocus économique, commercial et financier imposé par les administrations successives à notre pays depuis plus de 50 ans leur empêche d’y voyager et de suivre les traitements novateurs et de grande qualité prêtés par nos médecins.

Suite à l’annonce historique faite en décembre dernier au sujet du rétablissement des relations diplomatiques et aux pas à faire vers la normalisation des liens, les autorités étasuniennes ont accordé des licences pour voyages dans 12 catégories.

Cependant les Étasuniens ont toujours des restrictions pour faire du tourisme dans notre pays, malgré l’intérêt que tout cela suscite dans une grande partie de la société étasunienne surtout, en ce qui concerne les potentialités d’échange dans le domaine de la santé.

En ce sens le président Barack Obama pourrait se servir de ses prérogatives présidentielles et autoriser les citoyens étasuniens à voyager dans notre pays afin de suivre des traitements médicaux déterminés. Cela aurait un impact incontestable sur la vie des Étasuniens, étant donné les avancées importantes de Cuba en matière de médecine.

Par ailleurs le journal The New York Times salue l’importance accordée par la Révolution aux services médicaux à partir de 1959 et la renommée internationale de nos professionnels qui travaillent dans plusieurs pays comme le Brésil et le Venezuela.

À cela s’ajoute le combat louable contre l’Ebola que mènent les médecins cubains en Afrique de l’Ouest, où ils ont sauvé d' innombrables vies grâce à leur grand professionnalisme, à leur dévouement et à leurs sentiments humanitaires.

 

 

Edité par Lisandra Marrero
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3837343

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4823
  • Aujourd'hui: 3373
  • En ligne: 230
  • Total: 3837343