Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

La réforme migratoire aux États-Unis n'arrivera pas cette année

 

Par María Josefina Arce

Tout semble indiquer que 2013 ne sera pas l'année de l'approbation aux États-Unis d'une réforme migratoire, l'une des promesses inaccomplies du président Barack Obama et qui permettrait à plus de 11 millions de personnes d'obtenir la citoyenneté étasunienne.

Les élus du Parti Républicain refusent de voter un projet bipartite approuvé en juin dernier par le Sénat, qui prévoit, certes, une plus grande militarisation à la frontière avec le Mexique, mais aussi une voie pour obtenir la citoyenneté.

La semaine dernière, le président de la Chambre des Représentants, l'élu républicain pour l'état d'Ohio, John Boehner, a en fini avec les espoirs de ceux qui sont favorables à la mesure, en rejetant la discussion à l'hémicycle cette année.

Selon les analystes Boehner n'a non seulement en fini avec les espoirs de millions de citoyens sans papiers, il a confirmé la volonté expresse des conservateurs de boycotter toute initiative pouvant bénéficier le président Obama.

De nombreuses personnes et organisations de défense des droits des immigrants réalisent des actions pour faire pression sur les Républicains.

Des dizaines d'enfants venant de plusieurs états du pays ont déposé, dans le bureau de Boehner, de nombreuses cartes postales faites à la main demandant aux élus d'analyser et d'approuver au plus vite, la réforme migratoire.

Le site web Político.com considère que s'opposer à cette réforme est un danger, car la communauté latine est devenue une force essentielle dans les urnes.

Un récent sondage de groupes qui appuient le Parti Républicain, a révélé que 18% de l'électorat étasunien voterait pour un représentant s'opposant à l'octroie de la citoyenneté étasunienne à plus de 11 millions de sans papiers.

« Il n'y a pas de doutes. Les Républicains risquent beaucoup plus durant les élections législatives de l'année prochaine, s'ils persistent sur leur refus d'adopter la réforme migratoire impulsée par l'administration Obama »- a déclaré Charlie Spies, qui est membre de l'organisation Républicains pour la Réforme Migratoire.

Tout le monde se souvient de la dispute entre Démocrates et Républicains au sujet du budget, qui a affaibli l'image des conservateurs. Le différent a conduit à la fermeture partielle durant 15 jours du gouvernement et à une sorte de vacances forcées non payées pour 800 000 employés publics. Cet incident a menacé la stabilité économique des États-Unis.

 

Edité par Tania Hernández
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6272790

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3739
  • Aujourd'hui: 837
  • En ligne: 101
  • Total: 6272790