Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Appel de l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire de Cuba contre le blocus génocidaire appliqué à Cuba par les États-Unis

                   REPÚBLICA DE CUBA

         Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire

           Commission des relations internationales

APPEL DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU POUVOIR POPULAIRE DE CUBA CONTRE LE BLOCUS GÉNOCIDAIRE APPLIQUÉ À CUBA PAR LES ÉTATS-UNIS

Nous, députés de la Commission des relations internationales de l’Assemblée national du pouvoir populaire,

Rappelant que le blocus économique, commercial et financier des Etats-Unis contre Cuba constitue, du jour même de sa mise en œuvre en octobre 1960, le système de sanctions unilatérales le plus injuste, le plus sévère et le plus prolongé jamais appliqué à un pays ;

 Rappelant aussi que cette politique illégale suivie contre Cuba maintient les mêmes visées génocidaires que celles que proposait en avril 1960 Lester Mallory, alors secrétaire d’État adjoint, autrement dit provoquer la faim, le désespoir et le renversement du gouvernement cubain ;

Réaffirmant que le blocus constitue une violation massive, flagrante et systématique des droits humains du peuple cubain et le principal obstacle au développement de l’économie cubaine et à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social, ainsi que du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ;

Ayant à l’esprit que les préjudices causés par le blocus depuis presque soixante ans se chiffrent au  total à 993 678 000 000 de dollars, si l’on tient compte de la dépréciation de cette monnaie face à l’or sur le marché international, ou encore, à prix courants, à plus 134 499 000 000 de dollars, et que, rien que d’avril 2017 à mars 2018, ces préjudices se sont élevés à 4 321 200 000 dollars ;

Soulignant que la recrudescence de la traque tous azimuts à laquelle les Etats-Unis se livrent contre les transactions financières cubaines et les opérations bancaires et de crédit de Cuba à l’échelle mondiale a gravement lésé l’économie de notre pays, en particulier les activités commerciales de ses entreprises et de ses banques dans leur rapport avec la banque internationale ;

Ayant à l’esprit que les dommages humains et économiques causés à Cuba par le blocus économique, commercial et financier des Etats-Unis ne cessent de croître ;

Soulignant que l’Assemblée générale des Nations Unies a, depuis 1992, demandé dans vingt-six résolutions la levée de ce blocus et que 191 des 193 États membres des Nations Unies ont voté la dernière résolution présentée dans ce cadre, la Résolution A/RES/72/4, le 1er novembre 2017 ;

Sachant que les relations bilatérales entre les Etats-Unis et Cuba se sont dégradées et que l’administration étasunienne a décidé de durcir ce blocus économique, commercial et financier en ajoutant de nouveaux obstacles aux possibilités déjà bien limitées des entreprises étasuniennes de faire du commerce et d’investir à Cuba, ainsi qu’aux possibilités des citoyens de ce pays de visiter le nôtre,

Rejetons cette politique contraire aux principes du droit international et de la Charte des Nations Unies, ainsi qu’à la Proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme Zone de paix.

Condamnons la politique de blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les Etats-Unis d’Amérique.

Invitons le Congrès des Etats-Unis à faire cas des sentiments de secteurs largement majoritaires qui prônent la levée du blocus et la cessation de cette politique insensée contre Cuba.

Exhortons les parlementaires du monde entier à réclamer toujours plus puissamment la fin de cette politique nocive aux droits du peuple cubain et à ceux d’autres États.

 Appelons les parlementaires de toutes les nations à se prononcer, à encourager et à appuyer leurs ministères des Affaires étrangères respectifs lors du vote du projet de résolution intitulé : « Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les Etats-Unis d’Amérique » qui sera soumis une fois de plus à l’Assemblée générale des Nations Unies le 31 octobre prochain.


 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6168555

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4063
  • Aujourd'hui: 1471
  • En ligne: 151
  • Total: 6168555