«L’unification monétaire, indispensable pour le réaménagement de l’économie nationale» Oscar Luis Hung

 

Image: Prensa Latina

L’unification monétaire et cambiaire pose d’importants défis pour les économistes cubains. Deux monnaies circulent à Cuba depuis la création du péso convertible au pire moment de la «période spéciale » la crise survenue chez nous suite à la disparition de l’Union Soviétique et du camp socialiste en Europe de l’Est.

L’unification monétaire s’inscrit aujourd’hui dans la stratégie de développement économique et social adoptée par le gouvernement pour faire face à la crise déclenchée par la pandémie et le renforcement du blocus.

Le président de l’ANEC, l’Association Nationale des Économistes de Cuba, Oscar Luis Hung a qualifié ce pas de vital pour avancer dans la mise en application de politiques liées au développement de l’économie cubaine.

 «L’unification monétaire et cambiaire est une condition nécessaire dans le processus de réaménagement et de mise à jour de l’économie cubaine. En 2011, suite à l’approbation des grandes lignes pour le développement économique et social adoptées par le 6e Congrès du Parti Communiste de Cuba, l’unification monétaire est d’ores et déjà envisagée dans le cadre du processus de réaménagement de l’économie cubaine.

Il y a une série de résultats escomptés, parmi lesquels l’utilisation bien sûr d’une seule monnaie, le péso cubain, qui d’ailleurs remplit les fonctions pour contribuer à trouver un équilibre macro-économique».

Le président de l’Association Nationale des Économistes de Cuba, a également mis en avant l’impact de l’unification monétaire sur la substitution des importations, l’encouragement des exportations et la croissance du secteur privé et des coopératives.

«Cette mesure favorisera aussi  l’utilisation d’instruments financiers à même de remplacer les méthodes administratives utilisées dans la direction de l’économie nationale. On s’est clairement fixé pour objectif l’obtention d’un taux de change facilitant l’utilisation des monnaies étrangères aussi bien par les offreurs que par les demandeurs. Sans aucun doute, les bilans comptables et financiers des entités économiques vont refléter avec transparence les résultats de la gestion des entreprises et contribuer, à conditions égales, au bon exercice des divers acteurs de l’économie nationale. En plus, l’unification monétaire contribuera également à la création de facilités encourageant les enchaînements productifs. Une autre question essentielle est l’encouragement des exportations et en quelque sorte le découragement des importations des biens qui peuvent être acquis sur le marché national».

  

 

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up