Travailler de concert pour la sauvegarde de la planète, l'appel de Cuba au Sommet de l'ONU sur la biodiversité

Elba Rosa Pérez, ministre cubaine de la Science, la Technologie et l’Environnement, a souligné devant le Sommet des Nations Unies sur la biodiversité les actions qu’entreprend notre pays pour préserver la nature et réduire les effets du changement climatique.

Le Sommet a été organisé à distance dans le cadre de la 75e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Dans son discours, la ministre cubaine a signalé que la stratégie globale pour la biodiversité en cours de négociation doit servir pour le bon fonctionnement des secteurs productifs et pour sceller un engagement réel ayant trait aux ressources financières, aux connaissances et aux technologies en faveur des pays en voie de développement.

«Cuba accorde toujours la priorité au droit de profiter d’un environnement sain et équilibré avec le soutien de la nouvelle Constitution. L’application du programme national de diversité biologique dans la période allant de 2016 à 2020 a permis d’avancer dans la gestion durable des écosystèmes marins, côtiers et terrestres. Les actions de prévention et de lutte contre les illégalités qui affectent la diversité biologique ont augmenté. Un plan gouvernemental a été adopté pour résoudre ce problème et nous avons également renforcé le système national de zones protégées qui couvre 20,4% du territoire national».

La ministre cubaine de la Science, la Technologie et l’Environnement a d’autre part signalé que le plan de développement économique et social de Cuba d’ici 2030, prévoit de nouvelles tâches dont l’augmentation de zones boisées jusqu’à 33% du territoire national et du recyclage des eaux.

«Notre volonté d’avancer dans ce domaine se maintiendra malgré le blocus économique, financier et commercial imposé par les États-Unis et renforcé par l’administration actuelle.

Sans le blocus, Cuba disposerait pour ces objectifs de plus de ressources financières, de fournitures et de technologies et aurait moins de difficultés pour le développement de sa coopération internationale, notamment la coopération Sud-Sud».

A la fin de son discours, Elba Rosa Pérez a appelé la communauté internationale à travailler de concert et de manière solidaire pour relever les défis communs face à l’urgence de la sauvegarde de la planète.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up