Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Conférence de presse conjointe donnée par Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et par Bruno Rodríguez, ministre cubain des Affaires étrangères

 

Federica Mogherini a déclaré qu'elle était venue assister à un pas historique dans nos relations.

“ Cuba et l'Union Européenne ont mis un terme à leurs négociations pour un accord de dialogue politique et de coopération, accord qui marquera le début d'une nouvelle phase des relations bilatérales. Cet accord est une preuve de l'amélioration de nos relations, de la confiance mutuelle et de l'entente entre nous”

Au cours de la conférence de presse Federica Mogherini a souligné que l'accord crée le cadre pour le renforcement du dialogue politique et une plateforme pour le développement de la coopération bilatérale et l'action conjointe à des forums multinationaux pour affronter des défis globaux. Elle a précisé:

Federica Mogherini: «La fin des pourparlers et la signature de l'accord marque la fin de la position commune européenne adoptée en 1996, comme instrument qui définissait les relations de l'Union Européenne avec Cuba, cette politique unilatérale sera remplacée par cet accord cadre”

La conclusion des négociations aboutit après 7 série de pourparlers dont les deux parties ont souligné l'esprit constructif et professionnel et l'attachement total aux principes d'égalité et de respect mutuel.

Le ministre cubain des Affaires étrangères qui a rappelé ces aspects des négociations s'est ainsi référé à l'accord conclu ce vendredi:

«Cet accord est un pas sans précédents dans l'histoire des liens entre l'Union Européenne et Cuba. Nous entamons maintenant nos respectifs processus internes. Nous espérons qu'ils seront expéditifs et qu'ils permettront la signature de l'accord»

Au terme de la 7e session du dialogue politique ministériel entre Cuba et l'Union Européenne, session qui a examiné la marche des relations bilatérales et des questions régionales et globales, Federica Mogherini a signalé à ce propos :

«Nous avons abordé le processus d'ouverture de Cuba envers les États-Unis, les opportunités et les défis que cela implique. Nous sommes d'accord sur le fait que l'embargo étasunien est totalement obsolète. Le blocus est une mesure appartenant à un autre siècle. Maintenant les priorités sont le dialogue et la coopération et bien entendu le blocus est un obstacle qui doit terminer. Ses effets extra-territoriaux sont illégaux. La position de l'Union Européenne est claire. Nous n'acceptons pas que les entreprises européennes soient pénalisées. Nous travaillerons avec détermination pour en finir avec ce régime qui affecte l'activité économique et le développement. Cuba et l'Union Européenne plaideront pour la levée de cette mesure qui cause tant de dommages aux personnes et à la société cubaine»

La chef de la diplomatie de l'UE s'est ainsi référée à la contribution de Cuba au processus de paix en Colombie.

«J'ai félicité Cuba pour la facilitation du processus de paix en Colombie, ici à La Havane et nous avons échangé des vues sur les événements au Venezuela»

De son côté, le ministre cubain des Affaires étrangères a signalé à ce propos.

«A la question de ma chère amie au sujet de la situation au Venezuela, nous avons exprimé notre rejet et notre mécontentement profond à l'égard de la prorogation du décret exécutif du président des États-Unis, qui d'une manière insolite, injustifiée et arbitraire, considère cette nation sœur comme une menace inusitée et extraordinaire pour leur sécurité nationale. Je lui ai expliqué que cela a éveillé, cela fait un an, une vague d'indignation dans le continent, et affecté l'ambiance régionale et que la révolution bolivarienne, l'union civique et militaire que préside le gouvernement légitime de Nicolas Maduro ainsi que le peuple vénézuélien compteront toujours sur la ferme solidarité de Cuba»

Bruno Rodriguez abondait aussi sur les conversations de paix pour la Colombie qui ont lieu à La Havane.

«Nous avons échangé des vues, nous partageons l'espoir de voir les deux parties aboutir à des résultats productifs et à un accord définitif, intégral, solide garantissant la paix bien méritée au peuple colombien»

Pour terminer, le ministre cubain des Affaires étrangères a assuré que l'UE est et sera toujours un partenaire commercial important pour Cuba. Il a dit que notre pays compte toujours sur l'intérêt de l'Europe qui l'a accompagné aux moments les plus difficiles de la crise économique.

Edité par Tania Hernández
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3845117

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4656
  • Aujourd'hui: 1073
  • En ligne: 170
  • Total: 3845117