Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

L'Union Européenne condamne le renforcement du blocus de Cuba

La Havane, 22 juin, (RHC).- Neven Mimica, commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, a condamné le renforcement du blocus étasunien à l'ouverture d'un forum d'affaires organisé sous les auspices de la Chambre de Commerce de Cuba, de la CEPAL, la Commission des Nations Unies pour l'Amérique Latine et les Caraïbes et par la Commission européenne.

Devant quelque 120 hommes d'affaires venus des États-Unis, de l'Espagne et du Canada, Neven Mimica a souligné qu'aux côtés de l'intérêt manifeste de soutenir le développement soutenable de Cuba avec une spéciale attention sur la modernisation de son économie, il y a la participation nourrie d'entreprises étrangères à la rencontre, ce qui démontre que même dans les conditions actuelles, Cuba est au centre de l'intérêt du patronat de bon nombre de pays.

«L'Union Européenne condamne énergiquement les mesures extra-territoriales et unilatérales ayant trait à Cuba car elles vont à l'encontre des lois et des normes internationales.

Nous sommes préoccupés par l'impact négatif du renforcement du blocus étasunien et des récentes restrictions sur les voyages qui affectent l'économie cubaine et les conditions de vie des Cubains. »

De son côté, Hugo Bebetta, directeur du siège régional à Mexico de la CEPAL, la Commission Économique des Nations Unies pour l'Amérique Latine et les Caraïbes, s'est référé au rôle du multilatéralisme pour limiter le pouvoir unilatéral des États-Unis.

«La loi Helms-Burton, avec son caractère abusivement unilatéral, entrave le droit au commerce et aux investissements entre nos nations. Elle limite aussi les facultés et viole l'autorité de l'OMC. L'application de la loi Helms-Burton viole les normes fondamentales du droit internationale et divers traités internationaux souscrits par les États-Unis eux-mêmes.

La loi Helms-Burton est une question qui n'affecte pas seulement Cuba mais aussi nous tous. C'est pourquoi le rejet immédiat et généralisé à son application. »

Rodrigo Malmierca, ministre cubain du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, a dénoncé les récentes mesures adoptées par l'administration Trump contre notre pays.

«Ce sont de nouvelles preuves de l'échec de la politique étasunienne contre notre pays. Ce qui a été conçu pour nous éloigner et nous isoler a eu justement l'effet contraire. Cela nous rapproche davantage dans l'objectif ferme de défendre nos droits communs légitimes.

Nous ratifions l'opposition résolue de notre gouvernement aux nouvelles mesures de l'administration étasunienne et nous vous assurons que nous appliquerons les garanties établies dans le cadre juridique en vigueur à Cuba pour protéger les entreprises étrangères ayant des affaires avec notre pays. »

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6481761

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3423
  • Aujourd'hui: 3435
  • En ligne: 146
  • Total: 6481761