Les autorités de la Russie dénoncent le silence européen au sujet des prisons secrètes de la CIA

Moscou, 16 janvier (RHC-PL)- Des représentants du ministère russe des Affaires étrangères ont dénoncé le manque de progrès dans les enquêtes sur les prisons secrètes de la CIA en Pologne et en Lituanie, et à d'autres violations des droits de l'homme dans l'Union Européenne.

Dans un rapport annuel au sujet de la situation des droits de l'homme dans la région en 2013, le ministère russe a signalé parmi les principales violations la stagnation et l'absence de transparence des enquêtes du gouvernement polonais.

Le document rappelle que depuis l'année 2001 et jusqu'à 2006 , les gouvernements de l'Union Européenne ont été complices du programme de la CIA pour séquestrer, emprisonner et torturer , des supposés terroristes sans aucun procès.

La dénonciation ajoute que 14 États de l'Union ont prêté leurs territoires pour ces vols secrets de l'agence d'espionnage étasunienne et qu'ils ont permis d'y installer des prisons clandestines. La Lituanie, la Pologne et la Roumanie se trouvent parmi les pays qui ont prêté leurs territoires à de telles fins.

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up