Les licenciements se poursuivent en Argentine

Buenos Aires, 29 décembre (RHC)- Plus de 400 travailleurs de plusieurs secteurs et niveaux d'embauche du système d'enseignement en Argentine seront licenciés dans le cadre de la nouvelle vague de suppressions d'emplois promue par le gouvernement du président Mauricio Macri.

Les licenciements affectent, entre autres, l'Institut National de Formation d'Enseignants, la Direction Nationale de Politiques Socio-éducatives, le programme « Chorales et Orchestres », la Bibliothèque Nationale d'Enseignants et le secteur de gestion d'éducation.

Parmi les travailleurs licenciés se trouvent ceux embauchés à travers des universités et des personnels travaillant à temps partiel.

L'Association des Fonctionnaires de Buenos Aires a déclaré l'état d'alerte lorsqu'elle a appris la nouvelle de ces licenciements.

En août dernier, 200 travailleurs du Ministère de l'Éducation et du Sport ont été licenciés.

Le secteur de l'éducation a été la cible des politiques néo-libérales du gouvernement de Macri qui ont inclus le démantèlement des programmes socio-éducatifs nationaux et ceux concernant la formation d'enseignants, des rajustements du budget, des licenciements et des tentatives de faire disparaître les écoles publiques.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up