53 congressistes étasuniens confirment qu'ils boycotteront l'investiture de Donald Trump

Washington, 18 janvier (RHC)- Un nombre croissant de congressistes démocrates, au moins 53, soit un quart du groupe de leur parti, n'assistera pas ce vendredi à la cérémonie d'investiture de Donald Trump comme nouveau président des États-Unis en signe de désapprobation de son élection. 

Le congressiste d'origine portoricaine, Luis Gutiérrez, a été le premier à annoncer qu'il n'assisterait pas à l'investiture de Trump.

« Il doit gagner ma confiance. Il doit gagner ma voix, ma présence » -a-t-il expliqué samedi après avoir participé à une protestation dans une église afro-américaine de Washington.

Ce congressiste considère que les choses que Trump a dites des immigrants et les choses dégueulasses qu'il a dites des femmes sont inacceptables.

Il a expliqué qu'il ne peut pas assister à la cérémonie d'investiture comme si tout cela était normal ou acceptable ».

Mais Gutiérrez ne sera pas le seul congressiste latino qui sera absent. Ce sera le cas aussi d'Adriano Espaillat, de Raúl Grijalva, de Nydia Velázquez et de José Serrano.

 

 

«Je n'irai pas à la prise de possession de Trump comme nouveau président » a déclaré vendredi Grijalva au plénum de la Chambre de Représentants.

 

«Mon absence n'est pas motivée par un manque de respect envers le gouvernement que nous avons dans cette grande démocratie, mais il s'agit d'un acte individuel de révolte face au manque de respect montrée à des millions et des millions d'Étasuniens par cette prochaine administration » a ajouté ce congressiste de l'Arizona.

 

Ni le congressiste afro-américain et leader des droits civils John Lewis ni John Conyers, le plus ancien membre du congrès n'assisteront pas non plus à la cérémonie.

 

 

John Lewis a annoncé cette fin de semaine qu'il n'irait pas à l'investiture de Trump car il ne le considère pas comme un président légitime. Le président élu n'a pas tarder à l'attaquer sur Twitter.

 

 

« Le congressiste John Lewis devrait passer plus longtemps à résoudre la situation horrible dans son district qui est en train de s'effondrer, pour ne pas parle du fait que le crime y est un fléau, au lieu de se plaindre sans raison des résultats des élections » a posté Trump sur son compte Twitter.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up