Juan Orlando Hernandez lors de son investiture à la présidence du Honduras a critiqué les États-Unis

Tegucigalpa, 28 janvier (RHC-PL)- Juan Orlando Hernández lors de son investiture à la présidence du Honduras, a promis de combattre l'insécurité que vit le pays et il a critiqué la double morale des États-Unis dans la lutte contre le narcotrafic.

Dans son message à la nation, le nouveau président a promis d'avancer en matière de sécurité, en renforçant la police nationale et militaire.

Il a aussi considéré comme injuste, le fait que, pour les Honduriens et le reste des Centraméricains le thème du narcotrafic soit de vie ou de mort et pour cela les pays producteurs, les consommateurs et les trafiquants doivent assumer une responsabilité partagée.

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up