Le gouvernement vénézuélien lance une mise en garde contre l'existence d'un courant fasciste

Caracas, 22 mai (RHC)- Le président Nicolás Maduro a dénoncé les tentatives de l'extrême droite d'imposer un courant nazi-fasciste au Venezuela. 

Le chef d'état a relevé que la violence au Venezuela ce dernier mois a causé la mort de plus d'une cinquantaine de personnes et fait environ 900 blessés.

Par ailleurs, le président Nicolás Maduro a convoqué pour demain une grande mobilisation nationale en faveur de la paix et contre les actions violentes perpétrées par des secteurs de l'opposition .

Au cours de son programme radio-télévisé « Los Domingos con Maduro » (Les dimanches avec Maduro) celui-ci a appelé les Vénézuéliens à commencer une campagne pour lutter en faveur des véritables valeurs du peuple.

Il a indiqué qu'il existe au sein de la droite un courant nazi-fasciste comme il a été mis en évidence au cours des derniers jours dans des manifestations des opposants.

Nicolás Maduro a condamné les actes de terrorisme survenus au cours d'une manifestation à Altamira, dans le district du Chacaco où des opposants extrémistes ont arrosé d'essence et mis le feu au jeune Orlando Figueroa qu'ils ont également blessé grièvement.

 

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up