L'ONU relève que le processus de paix doit être présent dans toute la Colombie

Bogotá, 15 janvier (RHC)- Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a relevé que l'instauration de la paix en Colombie ne doit pas seulement en finir avec le conflit armé, mais aussi garantir la présence de l'état sur tout le territoire y compris auprès des secteurs les plus défavorisés et victimes de la violence. 

Au terme d'une visite au district de Mesetas, dans le département du Meta, Antonio Guterres a mis l'accent sur le fait que la présence de l'état ne doit pas seulement concerner l'administration et la sécurité ce qui est très important, mais aussi l'éducation, la santé et l'infrastructure.

Il a réitéré la disposition de l'ONU d'appuyer la Colombie et relevé l'engagement de l'ancienne guérilla Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple et du gouvernement colombien envers l'application des accords de paix signés à La Havane.

Le gouvernement colombien a considéré que la visite du secrétaire général de l'ONU contribuera aussi à chercher des mécanismes et à relancer les conversations avec l'ALN, l'Armée de libération Nationale en faveur d'un cessez-le-feu bilatéral.

 

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up