Les autorités putschistes d'Ukraine organisent la campagne électorale

Kiev, 25 février (RHC-REU)- La campagne électorale pour la présidence de l'Ukraine a commencé aujourd'hui au milieu de la persécution des fonctionnaires du gouvernement renversé. Il n'y a pas de gouvernement d'unité nationale et le Parlement est dominé par une majorité imposée de force.

En vertu du chronogramme divulgué par la Commission Centrale Électorale, le processus de nomination de candidats et les inscriptions seront reçues jusqu'au 30 mars, en vue des élections anticipées du 25 mai prochain qui incluent également l'élection du maire et des conseillers de Kiev.

Le Parlement ukrainien a demandé à la Cour Internationale de Justice que le président destitué Víktor Ianoukovitch soit jugé pour des crimes contre l'humanité une fois qu'il sera capturé.

La résolution au sujet de Viktor Ianoukovitch, actuellement en fuite, met en cause la violence policière contre les manifestants, qui a provoqué la mort d'une centaine de citoyens.

Les autorités provisoires ukrainiennes ont annoncé que la date limite pour former un gouvernement d'unité nationale a été prolongé jusqu'à jeudi prochain.

La nouvelle direction de la plus haute instance législative a destitué plusieurs membres du cabinet sous prétexte d'inefficacité et d'une supposée participation dans la répression contre les protestations antigouvernementales.

Pour ce qui est de la police, le Chef du Département de Sécurité Publique et plusieurs commandants ont été destitués.

Le Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires extérieures Catherine Ashton s'est réunie à Kiev avec l'ex première ministre ukrainienne Ioulia Tymochenko avec le président par intérim , Alexander Turchinov, et d'autres autorités pour analyser la possibilité d'aide financière internationale à ce pays.

 

 

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up