Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

La Grande Bretagne évite d'appuyer les États-Unis dans une éventuelle attaque contre la Syrie

Londres, 11 avril (RHC)- La Grande Bretagne s'est abstenue de participer, aux côtés des États-Unis, à une éventuelle attaque militaire contre la Syrie.

Elle a demandé plus de renseignements sur une présumée attaque chimique dont Washington rend responsable le gouvernement syrien.

Hier, la Russie a présenté au moins deux résolutions devant le Conseil de Sécurité de l'ONU pour une enquête transparente et indépendante sur les faits survenus dans la région syrienne de Ghouta Orientale et elle a opposé son veto à une résolution étasunienne qui ouvrait le chemin à une agression contre ce pays arabe.

On a appris à ce propos que le président des États-Unis, Donald Trump, a menacé la Russie, sur son compte twitter, de lancer des attaques au missile contre la Syrie en signe de représailles pour la présumée attaque chimique.

Auparavant, le gouvernement russe avait signalé qu'il se réserve le droit de détruire les missiles et leurs rampes de lancement en cas d'attaque contre la Syrie où se trouvent des avions et des militaires russes pour combattre les groupes terroristes.

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6652466

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 5024
  • Aujourd'hui: 1401
  • En ligne: 169
  • Total: 6652466