La Chine confirme la nature inexplicable des présumées attaques accousitiques contre des diplomates étasuniens

Beijing, 8 juin (RHC)- La Chine a réaffirmé qu'aucune évidence n'a été trouvée sur les présumés troubles de santé rapportés par des diplomates des États-Unis en poste dans ce pays asiatique.

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying a expliqué que depuis le premier cas rapporté sur la mystérieuse affection sonique, des études ont été réalisées et des conclusions ont été présentées aux autorités étasuniennes.

Elle a ajouté à ce propos que bien que Washington n'ait pas rapporté de nouveaux cas, Beijing est prête à mener une enquête poussée sur l'affaire et à maintenir la communication bilatérale à ce propos.

Par ses déclarations, la porte-parole chinoise a répondu à des informations diffusées cette semaine sur le rapatriement de deux diplomates nord-américains qui travaillent au Consulat de la ville de Guangzu.

Cet incident fait suite à l'affaire de soi-disant attaques acoustiques dont auraient fait l'objet des diplomates étasuniens et canadiens en poste à La Havane.

Selon des sources gouvernementales de ces deux pays, un groupe de leurs fonctionnaires en poste à La Havane auraient présenté de troubles de santé dont des migraines, des nausées et même de lésions cérébrales.

Avançant comme prétexte que suite à ces attaques acoustiques Cuba n'était pas une place sûre pour ses diplomates, Washington a réduit au minimum ses fonctionnaires à La Havane et expulsé une quinzaine de diplomates cubains.

Le gouvernement canadien a décidé pour sa part que ses diplomates à La Havane ne seraient pas accompagnés de leurs proches.

Les spécialistes cubains n'ont jamais eu accès aux personnes alléguant les troubles de santé soufferts à Cuba.

 


 


 

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up