Les Mères de la Place de Mai dénoncent la persécution judiciaire

Buenos Aires, 16 avril (RHC)- Des dizaines d'Argentins se sont rassemblées devant le siège des Mères de la Place de Mai qui ont reçu une notification de perquisition en vue d'un procès judiciaire.

Cette organisation de défense des droits de l'Homme, présidée par Hebe de Bonafini, a mis l'accent sur le fait que la perquisition a pour objectif d'accéder aux archives historiques de l'organisation et de les saisir.

Les Mères de la Place de Mai ont dénoncé le fait que cette action est le résultat d'un ordre du juge Javier Buján, nommé par le ministre de la justice, qui demande les archives historiques des Mères de la Place de Mai afin de leur saisie illégale.

Elles ont indiqué que l'opération manque de fondements légaux et répond à des objectifs politiques violant les lois et l'état de droit.

 

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up