Les Honduriens rejettent la privatisation de la santé et de l'éducation

Tegucigalpa, 13 juin (RHC)- Des milliers de personnes se sont mobilisées dans plusieurs villes du Honduras pour réitérer leur rejet de l'éventuelle privatisation des secteurs de la santé et de l'éducation promue par le gouvernement du président Juan Orlando Hernández.

Après l'appel à la mobilisation lancé par la Plate-forme pour la Défense de la Santé et de l'Éducation, celle-ci a exigé des autorités la satisfaction des revendications présentées.

Aujourd'hui, des enseignants, des étudiants et des médecins ont manifesté de nouveau pour appuyer leurs revendications parmi lesquelles figure le retrait immédiat de la police et de l'armée des communautés dont les habitants ont été réprimés à cause de leur participation au mouvement de défense de la santé et de l'éducation.

Ils mettent aussi l'accent sur le fait que le dialogue ayant pour but de créer le plan intégral de renforcement de ces deux secteurs doit tenir compte de toutes les organisations représentées au sein de la Plate-forme « Nous demandons santé et enseignement gratuits pour notre peuple ».

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up