Le président uruguayen critique la solidarité verbale sans en

Montevideo, 9 avril (RHC-PL)- Le président uruguayen, José Mujica, a critiqué ceux qui pratiquent la solidarité verbale sans s'engager envers les pauvres et il les a appelé à être authentiques.

Lors d'une allocution sur les ondes de Radio Uruguay, il a déclaré connaître les propositions radicales de gens qui vomissaient des quantités de paroles en faveur des personnes aux bas revenus , mais on ne les voit jamais aider le peuple dans ses affaires sociales et donner quelque chose de leur propre poche.

José Mujica a rappelé qu'à la fin des années 90, des députés de son parti politique se sont mis d'accord pour destiner une partie de leurs revenus au développement d'initiatives à des fins sociales.

 

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up