Jorge Arreaza condamne de nouveau les mesures coercitives prises par Washington contre le Venezuela

Caracas, 27 janvier (RHC).- Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères, a de nouveau dénoncé  l’impact négatif des mesures coercitives imposées par le gouvernement des États-Unis contre la nation sud-américaine.

« La droite ment ouvertement à son militantisme : 'les sanctions sont contre le régime' dit-elle. La vérité : les mesures coercitives affectent directement la production de pétrole et de biens, l’importation de denrées alimentaires, de médicaments, de pièces détachées. Il s’agit d’une attaque générale contre le peuple», a souligné Arreaza sur Twitter.

Sur différentes scènes nationales et internationales, le chef de la diplomatie vénézuélienne a révélé comment les mesures coercitives et unilatérales imposées par l’exécutif étasunien affectent notamment les transactions financières de la nation, ce qui met en danger les engagements de l’État vénézuélien.

Ceci constitue une violation du droit international ainsi que des droits de l’Homme du peuple, a souligné Jorge Arreaza.

Malgré la recrudescence du blocus étasunien, le président Nicolas Maduro a récemment assuré que le Venezuela allait de l’avant, avec une tendance favorable à la croissance économique pour 2020.


Source : Prensa Latina

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up