L'Amérique Latine se mobilise à l'occasion du Premier Mai

Manifestation Venezuela  www.aporrea.org

La Havane, 1er mai, (RHC).- La classe ouvrière latino-américaine s'est mobilisée ce 1er mai. Dans des pays comme le Venezuela, la Bolivie, l'Equateur, l'Uruguay et Cuba, les mobilisations avaient pour but de célébrer les conquêtes des travailleurs. Dans d'autres, les ouvriers ont marché  pour exiger des augmentations de salaires et des meilleures conditions de travail.

 

À Montevideo, la capitale de l'Uruguay, les travailleurs ont convoqué une mobilisation sous la devise Más conquistas para seguir avanzando, "Plus de conquêtes pour continuer à avancer". À Caracas les Vénézuéliens ont organisé des marches et des meetings d'appui à l'appel du président Maduro d'augmenter la production.

À l'occasion de la fête des travailleurs, en Bolivie, le président Evo Morales a émis un décret sur une augmentation de salaires et a pris part à une marche organisée par la Centrale Ouvrière Bolivienne.

En Équateur, Rafael Correa a rendu public un manifeste d'appui à la classe ouvrière dans le contexte de la Convention Nationale d'Alianza Pais, coalition au pouvoir.

Au Nicaragua, la journée des travailleurs est un jour de congé. Des activités de loisirs sont organisées. Hier des hommages ont été rendus au Commandant Tomas Borge, fondateur du Front Sandiniste de Libération Nationale à l'occasion du second anniversaire de sa mort.

À Mexico plus de 60 000 travailleurs ont manifesté pour présenter leurs revendications syndicales et sociales.

 

En Colombie, diverses organisations et fédérations se sont mobilisées pour exprimer leur appui aux paysans en grève.

 

Au Paraguay, la demande d'un emploi et un logement dignes et la lutte pour une éducation et une santé gratuites sont les principales revendications des travailleurs ce 1er mai.

 

Édité par Tania Hernández



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up