Bolivie: la mission électorale de l'OEA reconnaît la victoire du MAS

L'OEA qui avait crié à la fraude aux élections d'octobre 2019, a dû reconnaître la victoire aux urnes du candidat du MAS. Photo Prensa Latina

La Paz, 23 oct. (RHC) La Mission d'observation électorale de l'OEA, l’Organisation des États Américains,  a reconnu ce jeudi la victoire aux présidentielles du candidat du Mouvement vers le Socialisme (MAS), Luis Arce, en Bolivie.

Selon Telesur, l'ancien ministre des Affaires étrangères du Costa Rica, Manuel Gonzalez, chef de la mission d’observateurs de l’OEA, a mis l’accent sur la transparence du dépouillement des bulletins et sur la participation libre des électeurs.

De même, l'entité a admis que l'annulation des élections de 2019 et le renouvellement des autorités électorales en Bolivie, ont eu lieu suite aux «recommandations» de l'OEA. Ces recommandations sont issues du rapport dénonçant les prétendues «manipulations et irrégularités détectées lors de l'élection de 2019 », dans laquelle Evo Morales avait gagné avec un avantage de 10 % au premier tour.

Le rapport de l'OEA a été rendu public après que le groupe de Puebla ait exigé la démission du secrétaire général de l'organisation, Luis Almagro, déclarant que «le rôle qu'il a joué dans la déstabilisation démocratique de la Bolivie et les relations exclusives qu'il entretient avec d'autres pays de la région le disqualifient pour continuer à jouer le rôle de médiation et de facilitation démocratique qu'il devrait jouer à la tête d'un poste aussi important».

A Buenos Aires, l’ancien président Evo Morales a exigé la démission de Luis Almagro, le secrétaire général de l’OEA.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up