Mexique: La Chambre des députés approuve la consultation sur la poursuite d’anciens présidents pour corruption

Photo: EFE

Mexique, 24 oct. (RHC).- La Chambre des députés mexicaine a approuvé l’organisation d’une consultation populaire pour décider s'il faut  poursuivre en justice quatre anciens présidents et autres ex-fonctionnaires pour corruption.

Après cette approbation, l'Institut national électoral (INE) devra organiser la convocation et la tenue de la consultation avant le 1er août 2021.

AMLO avait présenté cette proposition au Sénat où elle a été approuvée et envoyée à la Chambre basse. L'initiative du président mexicain a reçu 272 voix des élus de Morena, le parti du président et des partis alliés, Parti travailliste, Rencontre Sociale et Vert, contre 116 des quatre partis d’oppositions.

Le président López Obrador a signalé que la consultation devrait avoir lieu le même jour que les élections pour éviter qu'elle n'ait un coût «exagéré», bien que pour les critiques, ce que le président essaie de faire est de pouvoir participer à la campagne électorale de l'année prochaine.

Depuis son accession à la présidence en 2018, le président mexicain a tenu un discours fort contre la corruption des gouvernements précédents. Selon un sondage du journal El Universal, 78,1 % des Mexicains seraint favorables à l'ouverture d'enquêtes et de poursuites contre les anciens présidents du pays pour corruption.

Les personnes impliquées sont Carlos Salinas de Gortari, Ernesto Zedillo, Vicente Fox, Felipe Calderón et Enrique Peña Nieto, qui totalisent 30 ans de néolibéralisme. La question initiale à poser aux personnes interrogées a été modifiée par les sénateurs, qui ont effacé les noms des anciens présidents pour garantir leur innocence.

Source: TeleSur

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up