Le Bureau du Procureur Général du Brésil accuse de corruption le sénateur fils de Bolsonaro

Brasilia, 5 novembre (RHC)- Le Bureau du Procureur Général de Rio de Janeiro a dénoncé le sénateur Flávio Bolsonaro, fils aîné du président du Brésil Jair Bolsonaro pour des délits de malversation, de blanchiment de capitaux, d’association de malfaiteurs et de détournement de fonds liés à l’affaire Queiroz.

Selon la chaîne Telesur, le Ministère Public de Rio a accusé Flavio Bolsonaro et 15 autres personnes pour les délits d’association de malfaiteurs, de malversation, de blanchiment d’argent et d’appropriation indue, entre les années 2007 et 2018.

L’affaire date de 2018 et elle enquête une trame de corruption qui selon le ministère public, était dirigée par le fils aîné du chef de l’état quand il occupait un siège de député à l’Assemblée Législative de Rio de Janeiro.

La dénonciation surgit après deux ans d’enquête du schéma connu comme « crackers », détournement de salaires d’employés du bureau du député à l’époque Flavio Bolsonaro à l’Assemblée Législative de Rio.

Le Bureau du Procureur a fait savoir dans un communiqué qu’il a présenté la dénonciation devant le Tribunal de Justice de Rio le 19 octobre mais que le juge l’a reçue, pour son analyse, mardi de cette semaine car il était en vacances.

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up