Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Evo Morales lance un appel à la défense de la souveraineté des peuples

Santa Cruz, Bolivie, 14 juin (RHC/PL).- Le Président bolivien, Evo Morales, a lancé ce samedi un appel à la défense de la dignité des peuples et de leurs ressources naturelles comme étant la seule voie pour le maintien de la souveraineté.
 
Evo Morales a clôturé dans la ville de Santa Cruz la Rencontre Sociale Plurinationale à laquelle ont participé plusieurs chefs d’État de la région. Il a insisté sur la nécessité de lutter unis pour l’intégration et la souveraineté.

Le président bolivien a rappelé ce qui arrive après les interventions militaires que les États-Unis lancent sous n’importe quel prétexte. « Cela fait quelques jours j’ai été près de la Libye et l’on m’a raconté ce qui s’y passe : « maintenant le pétrole libyen n’est plus au peuple libyen, mais à une poigné d’Européens et aux États-Unis » -a-t-il relevé-.

« Sous n’importe quel prétexte ils interviennent dans des pays pour s’emparer après de leurs ressources naturelles. Ici, nous avons rétabli la démocratie pour retrouver nos ressources naturelles et ce n’est le cadeau ni d’Evo ni du gouvernement, mais de la lutte du peuple bolivien. Le peuple est sage, le peuple sait » a relevé le président bolivien.

Evo Morales, qui a pris la parole après les présidents de Cuba, du Venezuela et de l’Équateur, a rappelé : « nous avons une très grande responsabilité et ce sommet du Groupe des 77 plus la Chine qui commencera ce soir relancera ces pays pour qu’ils soient au service des peuples du monde » a souligné Evo Morales.
 
Ce sommet servira pour échanger des expériences en pensant toujours que la politique est un service et pas une affaire, c’est un engagement envers le peuple » a relevé Evo Morales se référant à la réunion qui prendra fin demain au salon d’expositions  Fexpocruz, de la ville de Santa Cruz.

Il a également signalé : « nous témoignons toute notre solidarité aux présidents et aux gouvernements qui sont en permanence menacés, agressés, pas seulement en Amérique Latine, mais dans le monde entier aussi »  
 
Dans une autre partie de son intervention, le président bolivien a remercié les mouvements sociaux du rassemblement gigantesque au stade Tahuichi Aguilera, siège de la rencontre. Il a rappelé que beaucoup de personnes ont voyagé pendant des heures malgré le froid et la pluie pour arriver à Santa Cruz depuis tous les départements du pays.

« C’est la force du peuple, c’est le pouvoir du peuple » a relevé Evo Morales qui a rappelé que le pays maintient un débat permanent sur des politiques sociales, sur la nécessité d’améliorer l’économie ».
 
Dans une autre partie de son discours le président bolivien a remercié le leader historique de la Révolution Cubaine, Fidel Castro, de son exemple et il a demandé au président Raúl Castro, présent en Bolivie, de lui transmettre ses salutations.
 
« La lutte de notre frère aîné, Fidel Castro, n’a pas été livrée en vain. Le frère Fidel a mené une dure bataille contre l’empire. Et le peuple cubain est dans son pays pour continuer à lutter contre cet empire, qui a fait tant de mal dans le monde entier » a rappelé Evo Morales.

Il a enfin indiqué que l’empire se lance dans des provocations. « Il agresse maintenant le peuple du Venezuela. Je suis persuadé du fait que face à la provocation et à l’agression des États-Unis, le Venezuela sera le deuxième Vietnam ».

« Nous allons défendre la souveraineté et la dignité. Frère     (président Nicolás) Maduro, tu n’es pas seul. Ici se trouvent les mouvements sociaux pour accompagner cette lutte, pour défendre la révolution que nous a léguée le frère Hugo Chávez » -a-t-il conclu-.
Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

5774092

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3372
  • Aujourd'hui: 2051
  • En ligne: 154
  • Total: 5774092