Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le président vénézuélien souligne en Bolivie qu’il faut de toute urgence une nouvelle humanité

Santa Cruz, Bolivie, 15 juin (RHC).-Le Président du Venezuela, Nicolás Maduro, prenant la parole à la séance plénière du Sommet du Groupe des 77 plus la Chine, à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie, a relevé qu’il faut de toute urgence une nouvelle humanité, « nous devons relever de grands défis mais ne fléchissons par sur ce chemin ».
 
Nicolás Maduro a rappelé les 50 ans d’histoire du Groupe des 77 qu’il a considéré comme « un puissant instrument du monde multipolaire et multicentrique «. Il a également appuyé la proposition de la Bolivie de créer une Institut du Sud pour la Décolonisation Intégrale de Nos Pays. Il a appuyé aussi l’élaboration d’un nouvel agenda pour les prochaines décennies en tenant compte des propositions approuvées par la Commission Sud-Sud.
 
Le président vénézuélien a mis l’accent sur les propos tenus par le son homologue bolivien Evo Morales et il a signalé que tout ce qui a été dit a été percutant. « Nous avons tous parlé par la voix d’Evo » -a-t-il indiqué-. Il a précisé que le président bolivien a fait une proposition pertinente, branchée sur l’histoire du G-77 et qui recueille une partie importante des thèmes dont l’humanité doit tenir compte en matière de développement, en prenant en considération un concept respectant les équilibres de la nature, et cherchant une humanité vraiment humaine ».
 
“En 1974, l’on a réussi à ébaucher de façon concertée le Nouvel Ordre Économique Mondial et, comme le disait le président de Cuba, Raúl Castro, cette décision garde toute son actualité. « Je vous invite à faire un effort pour aborder ces idées au sein de ce mouvement » a ajouté Nicolás Maduro qui a ajouté que dans ce nouvel ordre il existe des thèmes vitaux qui nous concernent tous comme cela est le cas du système monétaire international et du financement des pays en voie de développement, du transfert de technologies ainsi que la réglementation et la supervision des multinationales et des transnationales, entre autres.
 
Le Chef de l’État vénézuélien a signalé qu’il appuie l’initiative du Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon de convoquer une réunion pour analyser les thèmes du changement climatique mais il a signalé : « sans tomber dans les pièges du Nord. Cherchons des modèles d’économie répondant aux intérêts de nos peuples » -a-t-il relevé-.
 
Nicolás Maduro a enfin remercié les nations présentes au Sommet de l’appui donné à son pays. « Nous avons senti l’accompagnement au droit qu’a le Venezuela à l’autodétermination, sans aucun type d’interventionnisme impérial. Je veux vous remercier de votre appui et vous renouveler notre confiance » -a-t-il signalé- et il a enfin mis l’accent sur le fait que son pays continuera à avancer sur le chemin du géant appelé Hugo Chávez, qu’a eu l’Amérique du Sud.
Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

7361781

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 5748
  • Aujourd'hui: 6926
  • En ligne: 187
  • Total: 7361781