Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le Forum de Sao Paulo analyse au Paraguay la criminalisation de la lutte sociale

Asunción, 28 septembre (RHC-PL)- Le Régional Cône Sud du Forum de Sao Paulo a débuté une réunion dans la capitale du Paraguay pour débattre des droits de l'homme et de la criminalisation de la lutte sociale au Paraguay

Le rendez-vous qui réunit des représentants de partis politiques et de mouvements progressistes et de gauche a lieu à la Chambre des députés et dans la première journée, des conférences de dirigeants paysans et de défenseurs des droits de l'homme dans le pays ont été incluses . Des espaces traiteront aussi de la militarisation en vigueur dans les départements au Paraguay.

Un meeting public en défense du respect des droits de l'homme et de soutien à la démocratie et à l'intégration latino-américaine clôture la réunion.

Des délégations de l'Argentine, du Brésil, de l'Uruguay et de la Bolivie ont écouté les rapports des organisations paraguayennes et ont souligné leur solidarité avec les paysans et les travailleurs de ce pays.

Au nom du Front Guasu, Najeeb Amado, a dénoncé les détentions, les perquisitions, et les exécutions extrajudiciaires auxquelles s'est livrée l'armée , tant dans l'expulsion des paysans de l'année dernière au Curuguaty comme dans des situations similaires dans les départements militarisés du nord du pays.

L'avocat Juan Martell a souligné que 56% de la terre est aux mains des grands chefs d'entreprises qui cultivent le soja et qui, soutenus par les procureurs et les juges, expulsent de leurs terres les paysans qui survivent à peine avec leurs semences traditionnelles.

La dirigeante paysanne Vidalia Benítez a révélé que dans une colonie où il y avaient 300 familles il en reste à peine 80 car par le biais de menaces et du recours à la force ils ont été obligés à abandonner leurs terres.

Dans la première intervention au nom des délégués étrangers, Fernando López, du Front Large d'Uruguay, a déclaré que chaque paysan prisonnier ou assassiné est quelque chose qui concerne les autres peuples de la région.

Nous qui sommes de gauche, nous sommes aux côtés des paysans, de cette lutte pour la terre, et cette dernière est la base sur laquelle nous allons développer toute notre solidarité a-t-il ajouté.

Se référant à la stratégie des États-Unis, il a souligné qu'en remettant en place un gouvernement de droite au Paraguay, Washington cherche à avoir accès à presque toutes les frontières de l'Amérique du sud et à compter sur deux bases, l'une en Colombie et l'autre en Asunción.

Edité par Michele Claverie
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

4092596

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4363
  • Aujourd'hui: 1033
  • En ligne: 182
  • Total: 4092596