Les lycéens et étudiants mexicains exigent que la lumière soit faite sur le sort des normaliens disparus

Telesur, 22 octobre (RHC-Telesur) Quelques 70 établissements scolaires mexicains du secondaire et du supérieur sont touchés par un mouvement de grève jusqu'à demain. Les étudiants et lycéens exigent que toute la lumière soit faite sur l'affaire des 43 normaliens disparus le 26 septembre dernier dans l'État de Guerrero.

Ce mouvement de grève a été décidé par la deuxième assemblée inter-universitaire organisée en solidarité avec les étudiants d'Ayotzinapa, dont on est sans nouvelles depuis que le bus dans lequel il se déplaçaient a été pris d'assaut par la police d'Iguala.

De son côté, l'Université Ibéro-américaine a exprimé sa solidarité avec les familles des jeunes disparus et a organisé une messe de soutien.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up