Le gouvernement bolivien et la Centrale Ouvrière Bolivienne analyseront les revendications syndicales dans des commissions

La Paz, 2 mars (RHC) Le président bolivien Evo Morales et les représentants de la Centrale Ouvrière Bolivienne ont décidé de créer 4 commissions de travail chargées d'étudier les revendications portées par cette organisation syndicale.

Juan Carlos Trujillo, le secrétaire exécutif de ce syndicat, a expliqué que ces commissions se pencheront sur les besoins des travailleurs concernant la santé, les salaires et les conditions de travail.

Le 25 janvier dernier, la Centrale Ouvrière Bolivienne avait présenté un document en 12 points, qui recense 54 revendications. Le syndicat demande notamment des réformes structurelles en matière de justice, l'amélioration du système de santé et des augmentations de salaires.

Ce document plaide pour une politique salariale à court, moyen et long termes, et il recommande une augmentation de 15% du salaire minimum pour l'année 2015.

Par ailleurs, des organisations syndicales de Bolivie ont exprimé leur soutien au président du Venezuela, Nicolás Maduro et elles ont condamné les plans de déstabilisation contre ce pays sud-américain.

Rodolfo Machaca, le leader de la Confédération Syndicale Unique des Travailleurs Paysans, a dénoncé l'ingérence étasunienne et la complicité de Washington concernant les tentatives de renverser les autorités légitimes du Venezuela.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up