Diosdado Cabello dénonce les manœuvres de la droite vénézuélienne pour entacher la campagne des élections législatives

Caracas, 14 mai (RHC)- Le président de l'Assemblée Nationale vénézuélienne, Diosdado Cabello, a accusé la droite d'essayer d'entacher de violence la campagne électorale pour les prochaines élections parlementaires.

Au cours de son émission télévisée hebdomadaire, Diosdado Cabello a expliqué que la droite est dans une situation difficile et qu'elle va essayer de troubler la paix qui règne au Venezuela.

Le président de l'Assemblée Nationale vénézuélienne a donné l'exemple de l'État de Tachira où la coalition de droite appelée Mesa de la Unidad, Table de l'Unité, est déchirée par une lutte interne concernant les candidatures.

Diosdado Cabello a expliqué que le parti Copei, membre de cette coalition, essaye de lancer une grève des enseignants et de faire éclater des violences pour provoquer le mécontentement des Vénézuéliens. Le dirigeant vénézuélien a ajouté que ce parti encourage également les chauffeurs de taxis à se mettre en grève dans l'État de Tachira.

Diosdado Cabello a signalé qu'à Caracas, la capitale, c'est le parti Bandera Roja (Drapeau Rouge) qui appelle les enseignants à la grève.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up