Les pays garants du processus de paix colombien appellent les deux parties à mettre en place un cessez-le-feu bilatéral

La Havane, 28 mai (RHC-Granma)- Les gouvernements de Cuba et de Norvège, garants des conversations de paix entre le gouvernement colombien et la guérilla des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple (FARC-AP), ont appelé les deux parties à mettre en place un cessez le feu bilatéral et définitif en Colombie.

Dans un communiqué émis ce mercredi, Oslo et La Havane expriment une vive inquiétude au sujet de l'escalade du conflit et ils réitèrent leur disposition, et celle des pays « accompagnateurs », le Chili et le Venezuela, à contribuer à l'avancée des négociations et à la construction d'une paix durable.

Les pays garants ont appelé les deux parties à préserver les accords déjà signés à La Havane et à s'assoir à la table des négociations pour régler les questions non résolues.

De leur côté, les FARC-AP ont réaffirmé leur volonté de trouver une solution pacifique, civilisée et démocratique au conflit et elles ont condamné la stratégie de l'affrontement privilégiée par le gouvernement colombien et son refus d'appliquer un cessez-le-feu bilatéral.

Édité par Peio Ponce



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up