Le Parlement Sud-Africain rend hommage au leader disparu de ce pays Nelson Mandela

Londres, 10 décembre (RHC- PL)- Le Parlement sud-africain a tenu une séance spéciale dans la ville du Cap pour rendre hommage au leader défunt de ce pays, Nelson Mandela.

Le vice président du pays africain, Kgalema Motlanthe, a déclaré qu'il est important que la contribution de Nelson Mandela au progrès de l'humanité soit poursuivie.

Le président de l'Afrique du Sud , Jacob Zuma s'est référé à Nelson Mandela comme un homme qui a lutté pour la liberté, qui a libéré son peuple . Il a aussi mis en exergue son travail qui a permis de fonder le bras armé du Congrès National Africain actuellement au gouvernement.

Lors d'un service religieux au stade de football de Johannesbourg , Jacob Zuma a expliqué qu'aujourd'hui, cela fait 20 ans que Nelson Mandela a reçu le Prix Nobel de la Paix et il a souligné sa facette unificatrice et ses efforts pour la réconciliation.

Le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki Moon a déclaré lors de la cérémonie funèbre que l'Afrique du Sud a perdu un père, que le monde a perdu un ami cher et un mentor .

Le vice président chinois Li Yuanchao a exprimé dans la capitale sud-africaine, les profondes condoléances de son gouvernement aux proches de Nelson Mandela et il a rappelé que le leader nonagénaire a conduit la lutte contre l'apartheid et qu'il a participé à la solide fondation d'une nouvelle patrie.

Le président étasunien, Barack Obama a considéré Nelson Mandela comme un géant de l'histoire et il a souligné que la lutte pour la liberté et la démocratie est son legs le plus apprécié.

Une centaine de personnalités politiques et présidents d'autres pays, dont la Palestine, le Brésil et la Namibie, ont exprimé leur respect et admiration envers le héros de la lutte anti- apartheid.

Le stade de football de Johannesbourg, où Nelson Mandela a fait sa dernière apparition en public en 2010, a accueilli plus de 75 000 personnes des 9 provinces sud-africaines qui se sont rassemblées pour célébrer la vie exemplaire de celui qu'ils appellent le Père de la Patrie.

L'Union Européenne a décrété vendredi dernier trois jours de deuil officiel pour le décès à 95 ans , du célèbre homme politique sud-africain , dont l'enterrement aura lieu le 15 décembre dans la localité de Qunu, dans le sud est du pays.

Édité par Michele Claverie



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up