La présidente brésilienne dénonce un coup d'état en douceur contre la démocratie dans son pays

Brasilia, 23 mars, (RHC-PL).-La présidente brésilienne, Dilma Roussef a relevé que dans son pays un coup d'état contre la démocratie est en cours. Elle a réitéré sa volonté de ne pas renoncer au mandat qui a été décidé par la majorité du peuple aux urnes.

Lors d'une rencontre avec des juristes à Brasilia, Dilma Roussef a souligné qu'elle a trop d'énergie, de disposition et de respect démocratique pour affronter les actions contre l'ordre constitutionnel et la stabilité du pays.

Dilma Roussef s'est référée aux faits qu'affaiblissent le système judiciaire, tels que la filtration des délations, la violation de prérogatives des avocats ou le fait de révéler des conversations sans qu'elles soient autorisées par le Tribunal Suprême Fédéral

 

 

Édité par Lisandra Marrero



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up