Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le principal leader des FARC-AP explique pourquoi l'accord de paix n'a pas été signé à la date annoncée

La Havane, 31 mars, (RHC).- Timoleon Jiménez, le principal leader des FARC-AP, a expliqué à La Havane, les raisons qui ont empêché la conclusion des accords de paix, annoncée le 23 mars dernier.

«Nous avons une charge historique qui pèse lourd sur ces négociations. Il y a eu en Colombie des amnisties. Notre commandant en chef, Manuel Marulanda, a vécu deux amnisties. A cette époque-là, les promesses faites aux personnes bénéficiant des amnisties n'ont pas été tenues. Beaucoup d'entre eux ont été assassinés. Il y a d'autres expériences récentes, par exemple les négociations faites par le groupe de la guérilla, M-19, dont le principal leader a été assassiné quelques jours après avoir signé la paix. Ces éléments pèsent et c'est pour cela qu'il faut faire attention sur ce qui est décidé

Certains médias ont accusé les organisations de la guérilla de ne pas faire montre de volonté réelle de déposer les armes. A ceci, le chef des négociateurs des FARC/AP a déclaré:

«C'est faux. Nous serions suicides. Ce serait un suicide politique de signer un accord et ne pas respecter ce qui a été décidé. Ce serait un suicide politique accepter de nous insérer dans la vie légale et en même temps avoir les armes prêtes pour les utiliser à n'importe quel moment. C'est un processus sérieux. Une bonne partie du peuple colombien l'accompagne. Nous l'avons fait aux yeux du peuple colombien et la communauté internationale s'y est engagée : Cuba, la Norvège, le Venezuela, le Chili. Maintenant les États-Unis sont en train de s'y engager. Ce serait un acte irresponsable et nous avons toujours été sérieux».

Timoleon Jiménez a d'autre part eu des mots d'éloge pour l'accueil de Cuba aux négociations de paix pour la Colombie.

«Je crois que la meilleure décision a été d'engager les conversations à Cuba. Nous étions préoccupés parce qu'il s'agissait de venir à Cuba, mais cela a été recompensé, d'abord par la façon dont on nous a créé les conditions. Nous nous identifions à la Révolution cubaine. Les objectifs de la Révolution cubaine sont les nôtres. Je profite de l'occasion pour confirmer notre solidarité avec la Révolution cubaine. Nous avons vécu ici ce qu'est la solidarité révolutionnaire. Il ne s'agit pas de donner ce qu'on a en trop mais de partager ce qu'on a. Pour nous la meilleure forme de rétribuer tout ce que nous avons reçu ces dernières années, est d'atteindre la paix de la Colombie. J'éprouve une grande émotion. Je n'avais jamais cru que j'allais pouvoir être dans la patrie de Fidel, de Raul et du Ché et de pouvoir m'adresser au peuple cubain, un exemple pour notre lutte dans les montagnes de Cuba, toujours à l'écoute de Radio Havane Cuba, de ses nouvelles, ses commentaires. Radio Havane Cuba a joué un rôle très important. Je voudrais dire au peuple cubain tout ce qui nous a servi le fait d'être ici»

Edité par Tania Hernández
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

7092529

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 10109
  • Aujourd'hui: 9436
  • En ligne: 166
  • Total: 7092529