Des membres du Comité de proches des victimes de la violence exigent que justice soit faite dans le cas des crimes politiques au Venezuela

Mexique, 5 avril, (RHC-PL).-Des membres du Comité de proches des victimes de la violence des groupes de la droite vénézuélienne ont exigé que justice soit faite et ont condamné la Loi d'amnistie qui institue l'impunité pour les crimes commis dans le pays sud-américain.

Une partie des membres de ce comité se trouve au Mexique accompagné des députés bolivariens, qui se réuniront avec la ministre des Affaires étrangères de ce pays latino-américain Claudia Ruíz, avec des leaders du Congrès et des partis politiques, des institutions des droits de l'homme et des représentants des mouvements sociaux mexicains.

 

 

Édité par Lisandra Marrero



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up