La Commission chargée du procès contre Dilma va rajuster son calendrier

Brasilia, 13 juin, (RHC).- La Commission du Sénat brésilien, chargée du procès politique contre Dilma Rousseff envisage de rajuster son calendrier compte tenu de la quantité de témoins qui doivent encore comparaître.

Le sénateur Lindberg Farías, est d'avis que le procès doit avancer calmement, car la Constitution établit un délai de jusqu'à 180 jours pour sa tenue, à partir du 12 mai, date à laquelle Dilma Rousseff a été temporairement suspendue de son poste de présidente.

Le président de la Commission, Ricardo Lira, a signalé qu'il est probable que ce soit nécessaire d'étendre le chronogramme. Il considère qu'une semaine est plus que suffisant.

 

Édité par Tania Hernández



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up