Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le Ve séminaire pour le démantèlement des bases militaires appelle à redoubler d'efforts pour la paix

La Havane, 8 mai, (RHC).- Le Ve séminaire international pour la paix et le démantèlement des bases militaires étrangères s'est terminé à Guantanamo par un appel à redoubler d'efforts en faveur de la paix.

«Non à la guerre et aux enclaves militaires, un monde meilleur est possible» souligne la déclaration finale de la rencontre qui a eu lieu la semaine dernière à Guantanamo, capitale de la province de même nom, où se trouve depuis 114 ans, une base navale étasunienne contre la volonté du peuple cubain. 

La déclaration recueille la décision des plus de 200 pacifistes réunis à ce Ve séminaire pour le démantèlement des bases militaires étrangères, de poursuivre la lutte pour le retrait des troupes militaires et de condamner les attaques contre le Venezuela, la Palestine, la Syrie, l'Irak et le Liban.

La déclaration souligne que dans le contexte actuel, la proclamation de l'Amérique Latine et des Caraïbes comme zone de paix revêt une plus grande importance.

Juan Pablo Acosta, vice-président du Conseil Mondial pour la Paix, a souligné à la clôture de la rencontre :

«Ce Ve séminaire international appelle à redoubler d'efforts contre les actions impérialistes qui menacent la paix mondiale. Nous, les activistes pour la paix réunis à Guantanamo, nous nous engageons à mettre en garde les peuples contre les dangers d'une conflagration nucléaire mondiale aux conséquences imprévisibles pour l'humanité. Nous nous engageons à revendiquer la fermeture des bases et des enclaves militaires étrangères, à continuer d'exiger que les États-Unis restituent à Cuba et à son peuple le territoire illégalement occupé par la base navale de Guantanamo et lèvent le blocus économique, commercial et financier.»

La déclaration finale du Ve séminaire international pour la paix et pour le démantèlement des bases militaires étrangères salue le travail des organisations pacifistes dans le monde et la résistance des habitants de Caimanera, un village de pêcheurs à deux pas de la base navale de Guantanamo et leurs efforts en faveur du développement.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

5774900

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3372
  • Aujourd'hui: 2859
  • En ligne: 179
  • Total: 5774900