La CTC et la FEU appuient la réponse du gouvernement aux mesures anti-cubaines de Trump

La Havane, 19 juin, (RHC).- La CTC, la Centrale des Travailleurs de Cuba et la FEU, la Fédération des Étudiants de notre pays ont condamné le discours hostile à Cuba fait par le président Trump, ce vendredi et les mesures qu'il a annoncées pour restreindre davantage les voyages des Étasuniens à Cuba et interdire les transactions avec les entreprises étatiques cubaines.

«Avoir choisi, pour aborder la question des relations avec Cuba, un théâtre lié à l'invasion de la Baie des Cochons et traiter les mercenaires en héros constitue une offense pour tous ceux qui, issus des secteurs les plus démunis de notre pays, l'ont défendu jusqu'à leur faire mordre la poussière. » souligne un communiqué de la CTC.

«Cette marche arrière ne nous fait pas peur... Les travailleurs cubains au moyen de leur intelligence, leur génie et leur créativité continueront à abattre les barrières du blocus... Après presque 60 ans, ils n'ont pas pu nous réduire par ce harcèlement criminel » ajoute le communiqué qui se termine en soulignant :

«Nous ne sacrifierons jamais notre droit à édifier une nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable.»

De son côté, la Fédération des Étudiants cubains qualifie de provocation le Mémorandum présidentiel de la sécurité nationale sur le renforcement de la politique des États-Unis à l'égard de Cuba signé par Trump vendredi.

«Plus que nous faire peur, il a servi pour démonter les véritables intentions impériales du gouvernement des États-Unis à tous ceux qui auraient pu être confondu avec la politique de confrontation en douce qui était en cours d'application.» souligne la déclaration de la FEU.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up