Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Deux congressistes nord-américaines critiquent ouvertement les mesures anti-cubaines de Trump

La Havane, 10 nov. (RHC).- Amy Klobuchar et Kathy Castor, congressistes démocrates nord-américaines, ont ouvertement critiqué les mesures anti-cubaines entrées en vigueur hier.

Dans un twitt, Amy Klobuchar, sénatrice démocrate du Minnesota, a déclaré que les nouvelles mesures de l'administration Trump pour restreindre davantage les voyages et les affaires avec Cuba, sont un revers pour la restauration des relations bilatérales.

Elle a souligné que la politique mise en place il y a 55 ans pour tenter d'isoler Cuba n'a pas eu les résultats escomptés. «Nous devrions aller de l'avant et non reculer.» a-t-elle signalé.

De son côté, Kathy Castor, a souligné que les nouvelles restrictions sur les voyages et les affaires avec Cuba rentrent dans le cadre de la position rétrograde de Donald Trump.

Dans un communiqué, la congressiste démocrate de la Floride a signalé qu'au lieu de dicter de nouvelles restrictions, le gouvernement étasunien devrait appuyer le secteur privé et la croissance économique de Cuba.

Elle a ajouté que l'administration Trump devrait encourager ses ressortissants à voyager dans la plus grande des Antilles au lieu d'ajouter des restrictions onéreuses aux visites, aux échanges culturels et aux entreprises.

Dans son communiqué, l'élue démocrate s'est dite déçue du manque de progrès qu'accuse l'enquête sur les troubles inexplicables de santé que des fonctionnaires étasuniens en poste à La Havane disent avoir soufferts.

L'administration étasunienne s'est empressée d'accuser La Havane d'attaques acoustiques sans avoir des preuves concluantes.

Cuba a démontré le manque de coopération de la part des autorités étasuniennes pour éclaircir les faits.

Les autorités cubaines ont dénoncé la politisation de cette affaire prise comme prétexte par les États-Unis pour réduire leur personnel diplomatique à La Havane, suspendre l'octroi de visas aux Cubains et pour expulser de Washington 17 diplomates cubains.

En vertu des mesures entrées en vigueur hier, les personnes sous la juridiction nord-américaine sont interdites de réaliser des transactions financières avec 179 entités cubaines.

La liste comprend les ministères cubains de l'Intérieur et des Forces Armées Révolutionnaires, 5 groupes d'entreprises, 83 hôtels, 2 agences de voyages, 5 marinas et 10 grands magasins, entre autres.

Par ailleurs, les visites individuelles sous l'étiquette de contacts de peuple à peuple sont désormais interdites si elles n'ont pas un caractère académique.

D'autres types de voyages devront être réalisés sous les auspices d'une organisation assujettie à la juridiction nord-américaine. Les ressortissants étasuniens seront en ce cas accompagnés par un représentant de l'organisation en question.


 

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3997648

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4767
  • Aujourd'hui: 4005
  • En ligne: 189
  • Total: 3997648