Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le président Raul Castro reçoit à La Havane le chef de la diplomatie vénézuélienne

La Havane, 2 février. (RHC).- Le président cubain, Raul Castro a reçu ce jeudi à La Havane Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères.

Cuba est le premier pays inscrit au programme d'un périple prévu par le chef de la diplomatie vénézuélienne dans les pays membres de l'ALBA/TCP, l'Alliance Bolivarienne des Peuples de Notre Amérique, Traité de Commerce des Peuples.

Au cours de l'entretien, Raul Castro et le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, ont mis en exergue l'état excellent des relations bilatérales et ils ont échangé des vues sur des questions de l'actualité régionale.

Raul Castro a réitéré l'invariable solidarité de Cuba avec la Révolution bolivarienne et avec le président Nicolas Maduro et il a exprimé sa confiance dans la capacité du peuple vénézuélien et de l'unité civique et militaire de relever les défis actuels.

Quelques heures auparavant, le chef de la diplomatie vénézuélienne avait mis l'accent sur l'unité entre son pays et Cuba et souligné qu'en toutes circonstances la Révolution bolivarienne restera aux côtés de la Révolution cubaine.

Jorge Arreaza a fait ces déclarations au cours d'un meeting de solidarité avec le Venezuela organisé à l'université des sciences informatiques. Il s'est référé aux propos hostiles du président Trump à l'égard de Cuba et du Venezuela.

« J'ai été fier quand j'ai vu qu'il nous a nommés ensemble. Le chef du principal pays impérialiste du monde a nommé Cuba et le Venezuela ses adversaires. Cela veut dire que nous marchons sur le chemin correct. Si Trump nous applaudissait, nous marcherions sur la voie de la perdition. C'est bon, M. Trump, vous comprenez que nos peuples sont libres, qu'ils ne sont pas intimidables, qu'il n'y a pas moyen de soudoyer ou d'acheter la Révolution cubaine et la Révolution bolivarienne.

C'est bon de pouvoir nous adresser aux jeunes, parce que tous les sacrifices qu'a déployés Fidel et que déploient encore Raul et sa génération et que déploieront les générations postérieures ont été pour vous, les jeunes et pour vos enfants aussi.

A la fin, vous avez une Cuba indépendante, souveraine, libre, digne parce que d'autres générations ont tout donné. Certainement, dans les conditions du monde aujourd'hui et à cause de la décadence de l'impérialisme ce sera à vous de faire en sorte que vos enfants et les enfants de vos enfants jouissent d'une patrie digne, indépendante, libre et socialiste. »

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères a avancé qu'il était venu dans notre pays concerter des positions face aux grands défis qui approchent.

«Mais surtout, pour pouvoir coordonner les pas à faire en matière de politique extérieure. Le Sommet des Amériques à Lima aura lieu bientôt. Ce sommet abordera la question de la corruption et de la gouvernabilité. Un groupe s'est organisé contre le Venezuela pour prendre des positions et des décisions au sujet de la Révolution bolivarienne. Mais malgré toutes ces attaques, malgré les sanctions étasuniennes, les sanctions contre nos compatriotes, malgré le blocus et malgré l'Union Européenne, il faut dire que Mariano Rajoy est à la tête de la politique européenne contre le Venezuela, le legs de nos leaders, de cette génération qui a donné sa vie pour nous est profondément moral. Ils nous ont laissé une énergie et une force, une capacité de résistance et de lutte inimaginable.

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez a assisté à ce meeting de solidarité aux côtés d'autres autorités cubaines, des professeurs et des étudiants de ce centre d'études supérieures.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6034702

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3039
  • Aujourd'hui: 631
  • En ligne: 106
  • Total: 6034702