L'ex-ministre brésilien des Affaires étrangères condamne le blocus étasunien contre Cuba

Brasilia, 13 septembre (RHC)- L'ex-ministre des Affaires étrangères du Brésil, Celso Amorín, a condamné le blocus économique, financier et commercial que les États-Unis font subir à Cuba depuis près de 60 ans.

Celso Amorín a rappelé que la majorité écrasante des pays membres de l'ONU ont voté, à l'Assemblée Générale de l'ONU, pour la levée du blocus ce qu'il a considéré comme très important pour la lutte contre la philosophie de l'isolement ne profitant à personne et causant des souffrances au peuple cubain.

L'ex-chef de la diplomatie du Brésil a rappelé comment, en qualité de ministre des Affaires étrangères, il a eu l'occasion d'exprimer à plusieurs reprises sa position contraire à cette mesure unilatérale de la Maison-Blanche qu'il a qualifiée d'anachronisme absolu.

Par ailleurs, le Chapitre Brésil du Réseau d'Intellectuels et d'Artistes en Défense de l'Humanité s'est joint aux gouvernements et aux mouvements sociaux épris de paix et de liberté qui, dans le monde, condamnent cette atteinte aux droits humains et à la souveraineté de Cuba.

 

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up