La police du Brésil exige que le président Temer soit jugé pour corruption

Brasilia, 17 octobre (RHC)- La Police Fédérale du Brésil a demandé au Tribunal Suprême Fédéral de juger le président non-élu Michel Temer, pour les présumés délits de corruption passive et active, pour blanchiment d'argent et pour association de malfaiteurs.

Dans un rapport, la Police Fédérale a signalé que Temer, aux côtés de 10 autres personnes ont reçu des pots-de-vin pour émettre des décrets en mai 2017 en faveur d'entreprises du secteur portuaire.

La police a également demandé l'arrestation préventive de quatre de ces personnes pour éviter leur possible fuite ou la destruction de preuves ainsi que le gel des biens de tous ceux qui font l'objet de l'enquête.

C'est maintenant au Parquet, qui a déjà dénoncé Temer à deux reprises l'année dernière, de décider s'il procède à une dénonciation pénale contre Michel Temer, s'il demande de nouvelles investigations ou que l'affaire soit classée.

 

Édité par Reynaldo Henquen



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up