James McGovern et l'ambassadeur de Cuba aux États-Unis se prononcent pour la levée du blocus

La Havane, 10 nov. (RHC).- Le journal étasunien The Boston Globe a publié ce vendredi un article au sujet du blocus économique, commercial et financier que les États-Unis infligent à Cuba depuis presque 60 ans et qui vient d'être condamné à la majorité écrasante et pour la 27e fois consécutive par l'assemblée générale de l'ONU.

Le Boston Globe donne la parole à James McGovern, élu à la Chambre des représentants et à José Ramon Cabañas, ambassadeur de Cuba aux États-Unis. Tous les deux s'accordent à signaler qu'il est temps de mettre fin à cette politique insensée.

L'élu nord-américain et le diplomate cubain ont rappelé que le blocus de Cuba, décrété officiellement par Washington en février 1962, isole les États-Unis du reste du monde.

Le 31 octobre dernier 189 pays ont voté une résolution se prononçant pour la levée du blocus. Seul 2 pays ont voté contre : les États-Unis et Israël.

Et qui plus est, 8 amendements que la délégation nord-américaine a tenté d'ajouter à la résolution ont été rejetés aussi à la majorité écrasante l'un après l'autre.

James McGovern et l'ambassadeur de Cuba aux États-Unis ont rappelé que la plupart des Nord-américains et des Cubains estiment que Washington devrait en finir avec le blocus.

Édité par Francisco Rodríguez Aranega



Commentaires


Laissez un commentaire
Tous les champs sont requis
Votre commentaire ne sera pas publié
captcha challenge
up