Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Rodrigo Malmierca relève que la Loi sur les Investissements Étrangers donne plus de garanties aux investisseurs et ne signifie pas la vente du pays.

Camagüey, 20 mars (RHC/Granma)- Les députés des provinces de Las Tunas, de Camagüey et de Ciego de Ávila à l'Assemblée Nationale ont mis l'accent sur la certitude que les modifications qui sont contenues dans l'Avant-projet de Loi sur les Investissements Étrangers ne signifieront en aucune façon ni la vente du pays ni un retour au passé.

Avant d'analyser l'avant-projet, Rodrigo Malmierca, ministre du commerce extérieur et des investissements étrangers a donné à ces députés à l'Assemblée Nationale une explication détaillée sur la politique approuvée à ce propos, sur son contenu et sur les principaux changements.

« Loin de signifier un recul, cette loi donne de plus grandes garanties et un fort encouragement aux investissements étrangers et elle assure que l'afflux de capitaux contribue de façon efficace aux objectifs du développement durable et à la relance de l'économie nationale ce qui a , aujourd'hui, une importance stratégique pour notre pays» a indiqué Rodrigo Malmierca.

« La participation des capitaux étrangers sera orientée vers la diversification et l'élargissement des marchés d'exportation, vers le remplacement d'importations et la modernisation, vers la création d'infrastructures et vers le changement de modèles technologiques à travers des projets intégraux qui génèrent des chaînes productives.

Les députés sont tombés d'accord sur le fait que l'avant-projet de Loi est en parfait accord avec les Grandes Lignes de la Politique Économique et Sociale du Parti Communiste et de la Révolution adoptées au 6e Congrès de l'organisation sur lesquelles sont fondés les principes qui guident l'actualisation du modèle économique cubain.

Ils ont cependant insisté sur le fait que le document doit être plus explicite en ce qui concerne les mesures de contrôle externe et interne qui seront appliquées aux entreprises mixtes ou aux associations économiques internationales pour éviter ou corriger des erreurs commises dans le passé au cours des processus de négociations.


 

 »Ce qui est important -a-ajouté Rodrigo Malmierca- c'est encourager des actions permettant d'attirer les investissements étrangers, de renforcer le prestige financier de notre pays, de diversifier les relations économiques internationales et de gagner la confiance des investisseurs avec un climat de transparence, de règles claires et des encouragements ».


 


 

Répondant à une question d'Eugenio Pimentel, député de la localité de Nuevitas, plusieurs participants à la rencontre ont mis l'accent sur l'importance vitale d'avoir un dossier actualisé contenant toutes les demandes d'investissement susceptibles d'être négociées avec des partenaires étrangers ce dont on ne dispose pas toujours ou n'a pas la qualité nécessaire.


 

Un accent particulier a été mis sur la nécessité d'accorder la priorité à la formation et à la spécialisation des groupes de négociateurs au sein des entreprises et des institutions cubaines pour que, à partir de la politique sectorielle approuvée pour chacune d'entre elles, elles puissent remplir avec rigueur les exigences et les conditions des projets y compris les études de faisabilité.


 


 

Les propositions, les préoccupations et les doutes exprimés par les députés au cours de la rencontre seront prises en considération, comme pas préalable à la présentation et au débat de l'Avant-projet de Loi sur les Investissements Étrangers au cours de la prochaine session extraordinaire de l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire.

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6155354

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 3632
  • Aujourd'hui: 3083
  • En ligne: 120
  • Total: 6155354