Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

L’offensive du gouvernement de Donald Trump contre le Venezuela est dénoncée à La Havane

La Havane, 24 janvier (RHC)- Georgina Nemeth, spécialiste de l’Institut Supérieur des Relations Internationales de La Havane,ISRI, a dénoncé le fait que l’offensive du gouvernement de Donald Trump contre le Venezuela est de plus en plus évidente.

Dans des déclarations exclusives qu’elle a faites à notre collègue Roberto Bastidas, du Service Espagnol, elle a répondu à une question sur le droit que s’arrogent les États-Unis de nommer ou d’accepter un président illégitime d’un autre pays et de s’immiscer dans ses affaires intérieures :

« En réalité il ne doit pas et il ne peut pas. Le seul qui a le droit de choisir son propre président dans un pays souverain est le peuple et plus encore s’agissant du Venezuela où il existe un président élu constitutionnellement . Donc, le gouvernement fantoche que les États-Unis entendent imposer au Venezuela ou dans n’importe quel autre pays n’a aucune légitimité. Ils essaient d’imposer dans cette nation l’autoproclamé président Juan Guaidó qui manque de toute légitimité et dont l’auto-proclamation viole la Constitution vénézuélienne. Les États-Unis prétendent invoquer une figure qui n’existe même pas, celle du président par intérim totalement inconstitutionnel. C’est une tentative de coup d’état »

Au sujet de l’appui des pays membres du Groupe de Lima aux tentatives de coup d’état des États-Unis contre le président Nicolás Maduro, Georgina Nemeth a relevé :

« Il s’agit de gouvernements qui s’alignent totalement sur la politique des États-Unis et qui tentent de mener des politiques répondant aux intérêts de Washington. Il faut mettre l’accent sur le fait que plusieurs pays membres du Groupe de Lima : le Mexique, le Guyana et Saint-Vincent-et-les-Grenadines ne se sont pas joints à cette sale manœuvre consistant à reconnaître de façon absurde Juan Guaidó comme président du Venezuela, mais malheureusement le Groupe de Lima a été créé pour appuyer les politiques des États-Unis ».

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

6647728

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4683
  • Aujourd'hui: 1687
  • En ligne: 103
  • Total: 6647728